next
Cheb Bilal

3 301 Fans

Cheb Bilal

Algerie

Fans de Cheb Bilal

3 301
Soufiane
Soufiane Bendouiem
Farah
Farah Bouaraoua
Ahmed
Ahmed Hari

Artistes similaires à Cheb Bilal

Reda Taliani
Reda Taliani
Cheb Mami
Cheb Mami
Cheb Khaled
Cheb Khaled
Raina Rai
Raina Rai
Mohamed Lamine
Mohamed Lamine

Bio de Cheb Bilal

En savoir plus
Cheb Bilal : Le rêve français

« Le raï éclairé », c’est ainsi que le quotidien l’Humanité présente la musique de Cheb Bilal. Aux multiples influences, ses chansons touchent la communauté arabe de part et d’autre de la Méditerranée. Elles abordent avec profondeur les problèmes et souffrances de ceux qui veulent partir et de ceux qui vivent l’exil.

Ainsi Cheb Bilal puise son inspiration dans son histoire : un immigré sans-papier qui devient star du raï. Cheb Bilal, de son vrai nom Bilal Mouffok, est d’abord un enfant de l’Algérie. Né à Cherchel en 1966, à 3 mois il est confié à son grand-père après le divorce de ses parents. Installé à Oran, il fait ses début avec la guitare de son frère, suit les cours du Conservatoire et s’engage dans la musique. Dans les années 80, il fonde son premier groupe El Ahouar et gagne sa vie en jouant à l’occasion de mariages et de fêtes privées.

Il reçoit même un prix en 1987 à un concours de chanson, mais sa popularité n’excède pas l’ouest algérien. Et comme nombre de ses compatriotes, il veut tenter sa chance en France. Il arrive à Marseille en 1989, « le tournant de sa carrière » selon ses termes. Sans-papier, il travaille dans un petit bar et vit avec la peur d’être expulsé du pays par la police. C’est dans la cité phocéenne qu’il écrit ses textes et devient chanteur de raï.

De cabaret en cabaret, de bar en bar, il finit par se faire remarquer par la communauté algérienne. Il commence alors à remplir des petites salles et va jusqu’à faire l’ouverture du concert de Cheb Hasni. En 1997, il sort son premier album « Babor Li Jebni », qui se traduit par Maudit soit le bateau qui m'a amené. Le succès est au rendez-vous, surtout en Algérie, et notamment grâce aux chansons « Elghorba Wel Hamm », tant elles racontent si bien les difficultés de l’exil et de la solitude.

Le bouche-à-oreille lui permet d’attirer l’attention des médias. 2002 marque l’entrée officielle de Cheb Bilal comme grand chanteur de raï grâce à son album « Sidi Sidi », un mélange d'influences, qui marie la musique traditionnelle avec des violons, des congas ou encore des cuivres. L’année suivante, il marque avec son troisième album « Fakou » puis participe à un disque de jazz, Les enfants de Marguerite-Marie.

Même s’il chante en français Cheb Bilal préfère sa langue maternelle, l’arabe, pour s’exprimer dans la musique. Son raï intègre de nombreuses influences sans pour autant trahir son identité profondément maghrébine. Ainsi il introduit dans sa musique des sons d’accordéon, de piano jazz, voir même de batterie.

Malgré son succès, Cheb Bilal n’a pas oublié qu’il a un jour été Bilal Mouffok, un artiste, clandestin, qui rêve d’un avenir meilleur. C’est pour cela qu’il participe à des spectacles de soutien aux sans-papiers, dont celui de Bercy fin 2010, aux côtés d’une vingtaine d’artiste dont Cali ou le 113.

Photos de Cheb Bilal

18 Tout voir
Google+

Ajouter X titres
Loading...