Warda Al Jazairia

7 709 Fans

Warda Al Jazairia

Algerie

Fans de Warda Al Jazairia

7 709
RE
RE DA
Ache
Ache Mourad
soussou
soussou sémséma
Beter
Beter Botros
شكرآآ
شكرآآ ياحبيبي

Artistes similaires à Warda Al Jazairia

Shaymaa Saeed
Shaymaa Saeed
Jad Choueiri
Jad Choueiri
Cheb Khaled
Cheb Khaled
Ahmed El Ghareb
Ahmed El Ghareb
Rida Al Abdulla
Rida Al Abdulla

Bio de Warda Al Jazairia

En savoir plus
Warda Al Jazairia, l’indépendance jusqu’au bout de la voix

Warda Al Jazairia est une chanteuse algérienne née en 1939, à Paris. Dès l’âge de onze ans, elle commence à pousser la chansonnette au Tam-Tam, un établissement du Quartier Latin appartenant à son père. En grandissant, Warda affectionne les chansons patriotiques algériennes, ce qui l’obligera à quitter la France en 1958. Ce n’est qu’en 1962 avec l’acquisition de l’indépendance par l’Algérie que Warda revient dans le pays de Voltaire et se marie.

Problème, son mari lui interdit de chanter, et il faut que ce soit le président algérien de l’époque, Houari Boumediene, qui lui demande de participer à un concert commémorant l’indépendance de l’Algérie, pour qu’elle remonte sur scène. Si sa collaboration est un succès, son époux demande immédiatement le divorce. Une désillusion pour Warda, qui décide de se consacrer uniquement à la musique.

Dès lors, elle part travailler en Egypte où elle collabore avec les plus grands compositeurs arabes tels que Mohamed Abdel Wahab, Riadh Al Sonbati, Hilmi Bakr ou Sayed Mekawy. On note également sa participation dans plusieurs films égyptiens en tant qu’actrice. Mais Warda Al Jazairia n’est jamais loin de la polémique. Son titre « El Ghala Yenzad » célèbre la famille du Prophète tout en faisant l’éloge du dirigeant lybien Khadafi.

En conséquence, elle est fréquemment interdite d’antenne et de galas en Egypte, cette chanson ayant tendance à exaspérer le président égyptien Sadate. Ce n’est que par l’intermédiaire de Jihane Sadate, la femme du président, que ce dernier consent à lever cette interdiction. Avec un répertoire composé de près de trois cents chansons, celle que l’on surnomme « la Rose algérienne » a vendu près de cent millions d’albums.

Ses titres les plus connus sont, entre autres, « El Ouyoun Essoud », « khalik Hena », « Dandana, « Fi Youm Ou Leila », « Lola El Malama », « Batwanes Beek », ou encore « Harramt Ahebak ». Plus récemment, Warda s’est encore fendu de politique. A l’occasion d’un banquet au Caire, elle a pointé du doigt la campagne médiatique égyptienne contre l’Algérie suite au match d’appui entre les deux équipes nationales.

Dans une déclaration à Echorouk, elle a annoncé son boycott des médias égyptiens avant d’appeler les Egyptiens à soutenir l’équipe algérienne au Mondial 2010 en Afrique du Sud, une invitation extrêmement mal reçue par les dirigeants du pays des Pharaons. Warda est décédée le 17 Mai 2012, à l’âge de 73 ans suite à une crise cardiaque.

Photos de Warda Al Jazairia

13 Tout voir
Google+

Ajouter X titres
Loading...